U8streetart

 

Il y a longtemps déjà que je m’intéresse au streetart. Longtemps j’ai regardé, avec respect et parfois admiration les oeuvres de certains street-artistes, sans oser franchir le pas. C’est clarsix (instagram @clar_six) qui m’a mis le pied à l’étrier, lui qui collait des dessins sur papier kraft m’a donné envie de franchir le pas en me disant que c’était un cadeau que je faisais aux gens. J’ai décidé d’offrir aux passants quelques fleurs. Et pour qu’elles ne soient pas trop fragiles, avec une forme trop découpée, j’ai eu l’idée de les inscrire dans un cadre en diamant. De plus en plus, je m’amuse à essayer de sertir ces pierres dans l’architecture, avec une préférence pour les cadres classiques, que j’essaie de mettre en valeur. Ce sont des peintures originales, faites en quelques heures ; d’abord le tracé du diamant au crayon, la fleur, au crayon, la couleur à l’acrylique diluée, les contours et les lignes du diamant dans la fleur au posca. Le collage avec de la colle à papier peint et la perche que me prête clarsix.. autre manière de réenchanter l’architecture..

I will not pretend that I came from the streets. I can still say that I always had a kind of interest for it, watching it, not always admiring, but always respecting : even the baddest graffiti saying nothing but fuck you is a step forward through becoming an artist and learning to express oneself by artistic means rather than guns and bombs. So it came to me as my neighboor does stickerart and defied me to do as well (dedicace @clar-six).

I started in january 2015 to do those flowers in diamonds and stick them on walls with the signature U8 wich sounds like etiou reversed. And as to say : it’s love, but if U8 and wanna destroy it, 2bad.