Abstraction

Enfant et adolescent, j’ai surtout dessiné. Je n’étais pas à l’aise avec la couleur.  Entre 1999 et 2001, j’ai exploré la couleur de façon intuitive. La plupart des toiles de cette époque, je les ai depuis recouvertes. Parfois, on voit encore, en transparence, ou en relief, quelques traces de ces expressions dépassées. L’expressionisme abstrait a pour moi été une sorte de libération de la peur de rater. Ensuite, j’ai eu envie à nouveau de m’appliquer et de colorier bien proprement sans mordre le trait. Cela ne signifie pas pour autant que cette peinture soit abstraite dans le sens froidement intellectuelle. Les émotions sont plus maîtrisées, peut-être je suis devenu plus économe de mon expressivité, d’où les motifs écossais. Mais peut-être il ne faut pas chercher trop loin, et plonger dans la couleur pour percevoir son énergie, le motif n’étant qu’un prétexte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *